Une France souveraine !

Une fois de plus la situation internationale vient nous rappeler que la France ne peut être la France sans sa souveraineté pleine et entière. La diplomatie française, la politique étrangère française, ne doivent pas tomber dans la simplicité de l’alignement systématique à la vision américaine, dans le suivisme « Otanusien » ou bien encore dans la génuflexion face à la politique russe. La France doit avoir sa place, indépendante, dans le concert des nations. Une place qui ne souffre aucune intimidation, aucune menace, aucune compromission.

Ni Poutinophiles, ni Trumpophiles mais encore moins du camp des déclinologues, nous appelons au réveil de la France.

Concernant la question Syrienne en particulier, il est impensable pour nous d’engager la France dans une intervention qui ne serait pas dictée par des preuves irréfutables de l’emploi d’armes chimiques par un camp ou par l’autre. La France doit être cohérente alors qu’elle n’a pas bougé pour aider les Kurdes face à l’agression de la Turquie et de ses alliés islamistes et qu’elle ne dit rien à l’Arabie Saoudite pour son implication au Yémen.

Louis-Napoléon Bonaparte a dit « Le monde a l’habitude de faire de la place à l’homme dont les paroles et les actions montrent qu’il sait où il va. », il en est de même pour une nation.

Conseil National Bonapartiste

Abdelkader MERAH, complice de l’ombre.

Procés D'AbdelKader MerahAprès un procès de plusieurs semaines, où l’émotion est venue frapper à la porte de notre histoire tragique et nationale, les juges de la Cour d’assises spéciale du Palais de Justice de Paris, ont décidé de condamner Abdelkader MERAH, le frère ainé de Mohamed MERAH, auteur de la tuerie de Toulouse et Montauban en 2012, à une peine de 20 ans de réclusion criminelle pour « association de malfaiteurs en vue d’une entreprise terroriste ». Les juges n’ont, en revanche, pas retenus le chef d’accusation de « complicité d’assassinats ».

Continuer la lecture de Abdelkader MERAH, complice de l’ombre.